Le Projet ILEAU : une occasion unique de changer la ville !

ileau.ca

Le projet ILEAU (cf. lien web) est une opération de lutte aux îlots de chaleur urbains menée jusqu’en 2017 dans 5 arrondissements de l’est de Montréal, autour de l’axe de l’autoroute 25 : Anjou, Mercier-Hochelaga-Maisonneuve, Montréal-Nord, Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et Saint-Léonard.

Coordonné par le Conseil régional de l'environnement de Montréal (CRE-Montréal), ce projet combine diverses interventions qui touchent aussi bien le verdissement des terrains et des bâtiments que la réalisation d’aménagements facilitant l’accès aux espaces verts et les déplacements actifs. Par la mise en place de liens végétalisés sur l’ensemble du territoire, ILEAU contribue à la création d’une trame verte et bleue active entre la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent. ILEAU favorise aussi la biodiversité en milieu urbain et participe aux efforts de la collectivité montréalaise pour augmenter la canopée et lutter contre l’agrile du frêne.

Le CRE-Montréal s’appuie sur l’expertise de chercheurs et de professionnels qui, au sein du comité d’experts, alimentent la réflexion sur les mesures innovantes à mettre en place.

 

Un mouvement collectif de transformation du territoire

C’est grâce à la mobilisation des résidents, des institutions de santé et scolaires, des entreprises, ou encore des propriétaires d’emprises routières, ferroviaires et de lignes électriques que des changements durables pourront être effectués. Le secteur visé par ILEAU a un grand potentiel d’intervention pour un meilleur environnement pour tous.

Le CRE-Montréal collabore également avec les administrations municipales afin d’arrimer le projet avec les actions sur le domaine public et favoriser l’adoption des meilleures pratiques et réglementations dans la lutte aux îlots de chaleur urbains.

 

Plus d’un million de dollars pour favoriser le passage à l’action

Les participants du projet ILEAU peuvent bénéficier d'un soutien financier et technique pour la réalisation de leurs projets, notamment au niveau de :  

  • Achat de végétaux : arbres, arbustes, vivaces, plantes grimpantes, semences indigènes
  • Plans d’aménagement simplifiés et détaillés (conditionnel à l’engagement formel de réaliser les travaux dans l’année suivant la réalisation du plan)
  • Ressources humaines : opération de plantation, encadrement d’une plantation bénévole, entretien
  • Matériel pour les travaux (paillis, tuteur, terre)
  • Enlèvement d’asphalte : sciage et enlèvement
  • Mobilier : tables de pique-nique

Plusieurs partenaires du projet ont déjà bénéficié de ce soutien. Consultez la carte interactive afin de connaître tous les projets réalisés dans le cadre d’ILEAU.

 

Cela ne peut se faire sans vous

Du citoyen à l’entreprise, en passant par les institutions et les gouvernements, chacun peut devenir un acteur de changement au cœur de sa communauté. Le succès du projet passe par l’engagement de l’ensemble des acteurs présents sur le territoire.

Votre implication au projet peut prendre plusieurs formes : verdir votre terrain, votre stationnement, installer un toit vert ou un toit blanc, protéger vos frênes, ou encore offrir à votre personnel ou à vos clients un cadre plus agréable.

Ces projets vous paraissent ambitieux ? Le CRE-Montréal et ses partenaires sont là pour vous accompagner, techniquement et financièrement le cas échéant, tout au long de vos démarches et vous aider à mener à bien vos actions Avec ILEAU, vous avez deux ans pour faire une vraie différence, ensemble, sur le terrain.

Pour de plus amples informations, n’hésitez pas à contacter :

Emmanuel Rondia
Responsable des campagnes Espaces verts et milieux naturels
514-842-2890 p.223
erondia@cremtl.qc.ca

Michelle Craig
Chargée de projets en environnement
514-842-2890 p.224
mcraig@cremtl.qc.ca

 

La plateforme Web du projet regroupe l’information nécessaire pour passer à l’action ainsi que le détail des interventions déjà menées. ILEAU est également sur les réseaux sociaux pour vous inspirer, échanger et vous impliquer :

 

Le projet est financé par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec.