Mémoire sur l’industrie du taxi

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal a pris connaissance de la documentation déposée sur l’industrie du taxi à Montréal par la Commission permanente du conseil d’agglomération sur l’environnement, le transport et les infrastructures et la Commission permanente du conseil municipal sur le transport, la gestion des infrastructures et l’environnement. Par la présente, nous tenons à vous exprimer nos commentaires et préoccupations sur le sujet. Premièrement, nous tenons à souligner notre accord avec la priorité que s’est donnée le Bureau du taxi de Montréal d’améliorer la qualité du service offert aux utilisateurs du transport collectif que constitue le taxi. Par ailleurs, le CRE-Montréal est d’avis que cette amélioration de la qualité de service doit également prendre en considération le respect et la protection de la qualité de vie et de l’environnement des Montréalais. Conséquemment, les quelques 4 500 taxis circulant dans les rues de Montréal doivent prendre leur responsabilité afin de contribuer, de par leurs activités, à l’atteinte des objectifs du Protocole de Kyoto auquel s’est engagé la Ville de Montréal.

Mots-clés :