Mémoire du CRE-Montréal sur le projet de règlement relatif aux combustibles solides

Tout d’abord, le CRE-Montréal tient à saluer l’initiative de la ville de Montréal car, avec son projet de règlement, elle reconnaît le lien entre la mauvaise qualité de l’air et le chauffage au bois et entreprend de se doter des moyens nécessaires pour y faire face. Le CRE-Montréal appuie donc ce projet de règlement. Toutefois, le CRE-Montréal y voit la première étape d’un processus qui doit permettre par plusieurs actions d’améliorer réellement la qualité de l’air en hiver à Montréal, par la diminution de la quantité de particules fines émises dans l’atmosphère. Ce mémoire vise à détailler cette position de l’organisme. Le CRE-Montréal a bien conscience que de telles décisions représentent un changement difficile au niveau des habitudes des ménages montréalais mais elles sont incontournables. C’est un choix de société qu’il faut faire collectivement pour améliorer la qualité du milieu de vie et protéger la santé des montréalais en période hivernale.