Mémoire du CRE-Montréal sur le projet d’aménagement de Griffintown

Avant de se prononcer sur le projet Griffintown, le CRE-Montréal tient à exprimer son profond malaise avec la décision de la Ville de Montréal de ne pas confier à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) le mandat de consulter la population sur ce projet. Comment expliquer que des projets aussi importants que le nouveau CHUM ou les nouveaux pavillons de l’Université de Montréal à Outremont soient soumis à l’OCPM alors que le projet Griffintown sera confié à une commission consultative en arrondissement? Bien plus qu’un désaveu envers l’OCPM, cette décision de la Ville de Montréal indique un dangereux recul en matière de consultation publique à Montréal. Or, l’OCPM demeure et doit demeurer à notre avis la seule instance indépendante de consultation publique à Montréal. À l’image du BAPE, la Ville de Montréal devrait clairement définir la nature et le type de projets devant être soumis à OCPM. Ceci étant dit, le Conseil régional de l’environnement de Montréal a pris connaissance des documents déposés présentant ce projet et souhaite faire part de ses commentaires à l’égard de ce projet. D’une façon générale, nous tenons à souligner que le CRE-Montréal est favorable à la revitalisation de ce secteur  d’importance, tant par sa taille que par sa proximité du centre-ville montréalais. Mais cette revitalisation doit intégrer les principes de développement durable à tous les niveaux et de façon innovante. Les points soulevés ci-après vont dans ce sens.