Mémoire sur le projet de construction de réservoirs additionnels d’entreposage de produits liquides à Montréal-Est

L’aménagement du territoire de Montréal, et plus spécialement de l’Est de l’Île, nous montre qu’autrefois on accordait peu d’intérêt aux impacts des émissions atmosphériques des industries sur la santé publique et que les risques d’accident n’étaient pas pris en compte dans le zonage défini par les municipalités. À la décharge des administrateurs de l’époque, on peut évoquer le manque de connaissances et la confiance illimitée dans la technologie. À ces deux arguments, s’ajoute celui de la faible densité de population dans les environs.