Bluff, ignorance ou indifférence?

Il est temps de rappeler au ministère et à ses supporteurs que si les Montréalais ont refusé le projet d'autoroute, c'est qu'ils réalisent individuellement et collectivement qu'on ne peut plus augmenter l'intolérable pression de l'automobile sur leur vie quotidienne. Comment est-il possible que cette vérité toute simple soit encore aujourd'hui remise en cause? Il convient de revenir brièvement sur le diagnostic du BAPE et sur la conjoncture actuelle afin de voir ensuite ce qui fait présentement obstacle à l’avancement du dossier et la condition d’un déblocage.

Position : 
Mots-clés :