Analyse comparative de politiques de stationnement à travers 8 grandes métropoles internationales

Politique de stationnement

Avec le développement accéléré que connaissent les grandes régions métropolitaines, les enjeux liés à la mobilité des personnes sont plus que jamais au coeur des préoccupations des planificateurs urbains et des citoyens eux mêmes. L’augmentation du parc automobile et du nombre de déplacements motorisés exacerbe la demande de stationnement. Conséquemment, la rareté de l’espace public urbain soulève des enjeux d’allocation du sol et questionne la place qu’occupe la voiture dans nos villes. L’analyse comparative de politiques de stationnement dans différentes villes du monde semble essentielle afin de mieux connaître cet outil de gestion de la mobilité et de l’aménagement urbain. 

L’étude des politiques de stationnement qui sont en place dans des villes de taille comparable à Montréal, permet de questionner leurs différentes approches et mécanismes d’application. Le présent rapport se penche sur différentes politiques de gestion instaurées dans huit villes : San Francisco, Vancouver, Toronto, Ottawa, Boston, Barcelone, Lyon et Berlin. Le portrait de chaque ville est présenté séparément de manière à faire ressortir les faits saillants. Un tableau synoptique permet quant à lui de présenter les différents éléments clé et regroupe ensuite les informations de manière synthétique pour l’ensemble des villes analysées.

Les axes de recherche se concentrent sur la gestion de l’offre, relativement à l’accessibilité du transport en commun, aux besoins des commerces et des résidents des secteurs denses. Ils correspondent aux axes privilégiés dans l’élaboration de la politique de stationnement montréalaise. En étalonnant les politiques de stationnement de villes de taille comparable, la Ville de Montréal se dote d’un portrait qui pourra l’inspirer pour sa propre politique.

Position :