Îlot de fraicheur Saint-Stanislas

 Du 1er avril 2007 au 31 mars 2008 et faisant suite au projet LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR URBAINS, le CRE-Montréal poursuit l'objectif de développer des ÎLOTS DE FRAÎCHEUR URBAINS. Grâce à la poursuite de la contribution financière de l'Agence de Santé publique du Canada et à l'appui de la SOVERDI (Société pour le verdissement de l'île de Montréal), nous oeuvrons sur deux sites soit les îlots St-Stanislas et Jeanne-Mance. L’objectif est de créer des îlots modèles en réalisant plusieurs projets de verdissement visant la lutte aux îlots de chaleur urbains, au réchauffement climatique et à la pollution atmosphérique

Le secteur de l’îlot de fraîcheur St-Stanislas est délimité à l’est par la rue Garnier, à l’ouest par la rue Chambord, au nord par la rue Laurier et au sud par la rue Mont-Royal. Il est possible de maximiser la présence de verdure tant sur les terrains privés (cours avant et arrière) que sur l’espace public (en bordure de trottoir et dans les ruelles). L’îlot de fraîcheur St-Stanislas deviendra une belle vitrine des multiples possibilités de verdissement à l’échelle locale : plantations d'arbres, d'arbustes, de plantes grimpantes, etc.

Pour y parvenir nous devons œuvrer ensemble, citoyens et organismes et donner une plus grande place à la verdure ! La particularité du secteur St-Stanislas c'est qu'il regroupe plusieurs bâtiments tels que la paroisse St-Stanislas, l'école Paul Bruchési, la coopérative l’Académie des St-Anges, la résidence de l'Académie, la Maison l'Échelon, les Habitations Lanaudière, les Petits frères des pauvres, la Caisse popoulaire St-Stanislas, la maison de jeunes Beau voyage, ainsi que des ruelles et plusieurs résidences privées. C'est un lieu parfait pour susciter la participation citoyenne et développer de nouvelles façons de faire pour améliorer le milieu de vie. La présence de la Maison d'Aurore au coeur même de l'îlot de fraîcheur est un atout marqué pour développer la prise en charge par le milieu.

Ce que vous pouvez faire

  • Planter sur votre terrain : arbres, arbustes, plantes grimpantes…
  • Fleurir votre balcon
  • Participer à une plantation
  • Adopter un arbre en bordure de rue en l’arrosant et en plantant autour
  • Participer à une corvée d’entretien
  • Vous impliquer au sein du Comité de suivi de l’îlot de fraîcheur St-Stanislas

Ce que l’on peut vous offrir

  • Un lieu commun pour discuter et améliorer votre milieu de vie par la présence des végétaux : le Comité de suivi
  • Des végétaux : arbres et arbustes que vous vous engagez à planter et à arroser
  • Un soutien technique pour les établissements : choix des végétaux, techniques de plantation, mise en commun de ressources, etc.

L'ÎLOT DE FRAÎCHEUR JEANNE-MANCE
Cet îlot est délimité au Nord par la rue Marie-Anne au Sud par la rue Rachel à l'Ouest par la rue Papineau et à l'Est par la rue de Bordeaux. Sur la carte des îlots thermiques montréalais le secteur est caractérisé par une température plus élevée que l'environnement immédiat. C'est un important îlot de chaleur ! On y retrouve entre autres : la polyvalente Jeanne-Mance, l'église Immaculée Conception, le centre Marcel de la Sablonnière et le CHSLD Jean de la Lande. Les citoyens, institutions, organismes environnementaux et pouvoirs publics, en joignant tous nos efforts nous pouvons faire une réelle différence... Surtout si nous utilisons les végétaux et donc leurs multiples avantages pour améliorer notre milieu de vie !

PROJET LUTTE AUX ÎLOTS DE CHALEUR URBAINS (avril 2005 à mars 2007)
Le CRE-Montréal a réalisé un projet-pilote dans l’arrondissement Plateau Mont-Royal visant à lutter contre le phénomène d’îlots de chaleur urbains.

Un îlot de chaleur urbain, c’est quoi ? La minéralisation des villes fait que les températures ont tendance à y être plus élevées de 2 à 8ºC par rapport à la campagne. Il existe aussi des variations importantes de températures d’un quartier à l’autre et même à l’intérieur d’un même quartier. Ces variations de température sont liées à la présence ou l’absence de la végétation qui agit comme un véritable climatiseur urbain. Les conséquences néfastes des îlots de chaleur urbains sont grandes et multiples : plus de smog, moins bonne qualité de l’air, plus d’hospitalisation, plus de problème de santé pour les personnes fragiles (personnes âgées, enfants, malades).

Que faire pour lutter contre ce phénomène ? Le verdissement est la principale voie pour réduire les effets néfastes des îlots de chaleur urbains et ainsi améliorer notre qualité de vie. Grâce au financement principal du Fonds pour la santé de la population, le CRE-Montréal développe un projet qui s’articule autour de deux volets principaux :
la sensibilisation à la problématique des îlots de chaleur urbains et aux moyens que chaque citoyen et propriétaire de terrain et/ou bâtiment peut mettre en œuvre pour contrer le phénomène dans son secteur, la plantation d’une centaine d’arbres dans l’arrondissement Plateau Mont-Royal au niveau des terrains publics et para-publics (ruelles, écoles…)
En support au volet sensibilisation, un dépliant a été réalisé à l’été 2005 qui a déjà été distribué sur l’ensemble du territoire de l’arrondissement Plateau Mont-Royal et qui est encore disponible. La plantation d’arbres a commencé au printemps 2005 dans les écoles Jean-Jacques Olier (3 arbres), St-Louis de Gonzague (4 arbres) et à l’automne 2005 dans la ruelle Marquette/Papineau entre les rues Laurier et St-Grégoire (9 arbres). Elle s'est poursuivie en 2006 avec une quinzaine de projets de plantation d'arbres sur le territoire de l'arrondissement Plateau Mont-Royal.

Pour ma santé pour mon milieu de vie je verdis !