Le cas des stationnements à Montréal : leurs impacts environnementaux et les aménagements possibles pour les atténuer par Yveline Lalande-Borris

La quantité de stationnements offerts est fortement liée à l’importance du mode de transport automobile. Avec l’augmentation du parc automobile, de plus en plus d’espaces de stationnement sont requis. Plusieurs municipalités ont des exigences par rapport au nombre de stationnements à construire; la majorité d’entre elles exigent un nombre minimal de stationnements équivalent à la demande en stationnement. Montréal, comme beaucoup d’autres villes, fonctionne selon des exigences minimales peu limitantes. Avec une superficie de stationnement occupant environ 10 % de son territoire, la situation des stationnements à Montréal est comparable à celle des villes nord-américaines.