La planification métropolitaine des transports à l'heure des nouvelles technologies et des nouvelles mobilités : l'approche de Toronto

Date : 
Mardi, 22 septembre 2015
Horaire : 
17 h 15

Dans le cadre des Semaines de la mobilité coordonnées par le CRE-Montréal,  en collaboration avec le Forum URBA 2015, notre organisme a invité Antoine Belaieff, directeur de la planification régionale à Metrolinx, l'Agence métropolitaine de transport de Toronto. Oeuvrant dans la politique publique, notamment en intégrant stratégiquement les nouvelles technologies à la planification des transports, et ce, en maximisant la mobilité intégrée, la durabilité de la ville et l'économie du partage pour assurer une prospérité, Monsieur Belaieff a livré son expertise devant une salle comble de plus de 150 participants.

Le territoire torontois est comparable à près de deux fois la superficie de Montréal et la croissance démographique rapide indique une population de 9 000 000 d’habitants en 2031. Région métropolitaine déjà très congestionnée, ces prévisions obligent à l’action sinon la situation ne va faire qu’empirer : le temps de transport quotidien par personne augmenterait pour atteindre dans 25 ans une moyenne de 109 minutes. La congestion routière actuelle génère 500000 tonnes de GES par an. C’est donc un véritable défi de planification du territoire et de mobilité que doit relever la métropole ontarienne. C’est aussi une belle occasion d’intégrer les nouvelles technologies et les nouvelles mobilités à la planification métropolitaine des transports collectifs.

Au cours des dernières années, l’Ontario a ainsi adopté une approche intégrée de l’aménagement du territoire et de la planification des transports dans la Région du Golden Horseshoe autour de Toronto, avec le plan de croissance et le plan de la ceinture de verdure. Le Grand Projet, le premier plan de transport de la région sur 25 ans, comprenant plus d’une centaine d’actions prioritaires, a établi les fondements d’un plan d’investissements de 30 milliards$ avec des projets comme:

le train vers l’aéroport (distance : 23km, durée: 25 minutes, fréquence: 15 minutes) et inauguré en juin 2015 ;
quatre projets de tram légers, en cours de réalisation pour un total de 65km et pour près de 9 milliards de $ ;
la transformation du réseau de trains de banlieue GO en réseau électrifié, bidirectionnel et à fréquence accrue ;
la construction de ponts et de tunnels pour éliminer les intersections avec le trafic ferroviaire et routier.

Metrolinx, agence régionale de transport mise en place en 2006, qui planifie, construit et exploite, a entamé la mise à jour du plan de transports régional et se penchera sur les défis et opportunités pour les 25 prochaines années, cela dans un contexte fiscal qui demeure difficile.

L’émergence des nouveaux outils et des modèles d’affaires facilités par les réseaux sociaux et les téléphones mobiles, celle de l’économie du partage et l’arrivée de nouveaux acteurs dans le domaine du transport vont forcer une réflexion sur le rôle des gouvernements et des collectivités locales dans les transports.

La région de Toronto a clairement pris les devants pour construire la mobilité durable de demain. Forte d’une lecture globale, d’une vision globale, elle met en place et améliore infrastructures et services pour qu’un transfert modal conséquent, de la voiture solo aux autres modes de déplacement s’appuyant fortement sur un réseau performant de transports collectifs, s’opère au cours d’une période de temps raisonnable. De grands travaux sont en cours, voire déjà terminés, et une multitude d’initiatives également pour répondre à la multiplicité des situations et besoins de la population. Actions structurantes et diversifiées dans un échéancier sont donc les mots d’ordre pour les 25 prochaines années à Toronto.

De quoi inspirer la métropole québécoise et lancer des messages clairs au gouvernement du Québec quant à l’importance d’investir massivement dans le déploiement des transports collectifs dans les zones urbaines.

Pour consulter la présentation d'Antoine Belaieff et les articles de presse parus dans le cadre de sa venue: Toronto rêve d’intermodalité intelligente du Journal Le Devoir, et Le secteur public ne contrôle plus la totalité de l’offre en transport du Journal Métro.

Partenaire de l'événement : 

Position :