Le coût de l'inaction en changements climatiques au Québec: quelques milliards en santé seulement...

Date : 
Mardi, 26 mai 2015
Horaire : 
12h15 à 13h30

Environ cent cinquante personnes ont assisté sur place et par webdiffusion à la table ronde Le coût de l'inaction en changements climatiques au Québec: quelques milliards en santé seulement, organisée par le Regroupement national des conseils régionaux de l'environnement.  Animée par la journaliste scientifique Valérie Borde, la table-ronde réunissait Caroline Larrivée, Chef d'équipe du groupe Vulnérabilités, impacts et adaptation, Consortium Ouranos, Pierre Gosselin, Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, Institut national de santé publique du Québec et Emmanuel Rondia, responsable des campagnes Espaces verts et milieux naturels au CRE-Montréal. Ce dernier a a, en particulier, présenté le projet ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) et ses impacts dans la lutte aux îlots de chaleur urbains.

Les présentations et les échanges ont mis en évidence l’importance de la prévention et l’implantation de mesures souvent peu coûteuses qui permettent de limiter l’impact des changements climatiques et réduire les coûts associés. Citoyens, entreprises et institutions, nous avons tous un rôle à jouer afin d’assurer que nos milieux de vie et de travail seront les mieux adaptés aux bouleversements climatiques des prochaines années. Les administrations municipales ont également un rôle clé à jouer en intégrant des pratiques durables et innovantes dans leurs réglementations, pensons par exemple à la norme sur l’aménagement des stationnements - Lutte aux îlots de chaleur urbains adoptée par plusieurs arrondissements montréalais.