Compte-rendu du Forum: Quelles solutions pour réduire la consommation d'énergies fossiles?

Date : 
Mercredi, 10 juin 2015
Horaire : 
9h30 à 11h30

Le mercredi 10 juin en matinée s’est tenu un Forum d'idées cherchant à trouver des solutions pour réduire la consommation d'énergies fossiles à Montréal. Organisé par la Coalition climat Montréal[1] à la Maison du développement durable, l’évènement a réuni plus de 70 personnes, d’horizons variés, afin que la collectivité montréalaise soit proactive dans la recherche d’alternatives aux hydrocarbures. Notons que des personnes issues du domaine de l’environnement, de la santé, de la recherche et de l’éducation universitaire mais aussi d’autorités de gestion et de planification du transport, d’institutions religieuses, de partis politiques, de l’entreprise privée, de l’innovation technologique, de l’économie collaborative, circulaire, sociale et solidaire étaient présents.  La coalition climat Montréal a voulu débattre, avec les différents experts, groupes et citoyens des priorités à proposer en vue des consultations de l'OCPM afin de proposer des solutions pour réduire notre consommation d'énergies fossiles.

La première partie de la présentation a donné lieu à des présentations de la coalition ainsi que d’experts externes : Une introduction du contexte et du rôle de la coalition a été faite par Matthew Chapman et Lindsay Hughes, révélant au passage les enjeux locaux, régionaux et mondiaux poussant Montréal à l’action. Par la suite, Cédric Chaperon (RNCREQ) a présenté la démarche de réduction de la consommation de pétrole Par notre propre énergie (PNPE). Enfin, un panel a donné lieux à une présentation des solutions possibles avec trois conférenciers : Bertrand Fouss, Directeur - Stratégie et Solutions d'affaires à Coop Carbone; Félix Gravel, Responsable campagnes transport, GES et aménagement du territoire; Jean-François Boisvert, responsable des communications Réseau québécois pour la simplicité volontaire.

La seconde partie de la matinée a été consacrée à des tables de discussion, au nombre de dix, présentées par Marilène Bergeron (Équiterre). Sous formes d’ateliers, les participants avaient deux questions principales : Quelles mesures pour que la Ville de Montréal soient exemplaire? Quelles mesures pour que les acteurs de la société civile s'engagent pleinement? Ces questions devaient se pencher sur la priorisation des propositions en identifiant les cibles à court terme et l’horizon 2030. Les chantiers se sont ensuite penchés sur différentes thématiques touchant le transport, les projets urbains et la consommation. Chacune des tables a fait part des pistes de solutions privilégiées. Les transformations structurelles, d’un changement de paradigme mais aussi de l’imputabilité des politiques et des cibles institutionnelles sont ressorties fortement. À la base de ce changement, le rôle central des citoyens est apparu comme une clé indissociable des changements systémiques. Par ailleurs, plusieurs innovations sont ressorties telles que : les centrales de chauffage de quartier; les centres de partage d’outils et de services; les plans de gestion de déplacements inter-entreprises; l’abolition de la gratuité du stationnement; la publicité de sensibilisation à l’impact environnemental sur les pompes à essence; les investissements dans les énergies renouvelables; la consommation moins frugale de biens et d’énergie; les éco comparateurs pour citoyens avec suivis publics des indicateurs de l’environnement; le support à l’innovation sociale et environnementale, etc.

Toutes ces solutions seront compilées par la Coalition climat Montréal dans un mémoire qui sera déposé à l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) à l’automne 2015. De plus, le mémoire sera disponible pour que tout organisme puisse utiliser une partie des recommandations pour déposer un mémoire en son nom. Enfin, une lettre type, d’appui à des cibles ambitieuses sera disponible pour les citoyens. La Coalition Climat Montréal continuera à mobiliser les organisations et les citoyens pour que Montréal passe réellement à l’action et devienne leader climatique!

[1] *Dont les membres directeurs sont le CRE-Montréal, Équiterre, Jour de la Terre, Justice Climatique Montréal, Réseau québécois pour la simplicité volontaire, l’Association canadienne des Médecins pour l’Environnement et Action climat Montréal.

Suivez la page Facebook !

Communiquez avec Matthew Chapman pour toutes questions : mattmanis@gmail.comEt préparez-vous à déposer un mémoire ou à mobiliser votre réseau en vue des consultations qui constituent une belle occasion pour le virage vert de la métropole!