Salle comble pour la conférence Comment la ville intelligente peut-elle répondre aux défis du développement durable?

Date : 
Mardi, 18 novembre 2014
Horaire : 
12h 15 à 13h 15

Le CRE-Montréal et la Maison du développement durable ont organisé mardi une conférence-midi sur Comment la ville intelligente peut-elle répondre aux défis du développement durable? en présence des 2 panélistes Jean-François Barsoum, consultant stratégique et chef canadien du groupe-conseil Écologie et innovation pour IBM, il est aussi ambassadeur du projet climatique Canada initié par Al Gore, et Jimmy Paquet-Cormier, candidat au doctorat en urban planning à McGill et responsable innovation à l'Office de consultation publique de Montréal. Félix Gravel, responsable des campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal animait la conférence.

En mettant la technologie et le numérique au service du développement durable, on découvre de nombreuses solutions pour une meilleure gestion urbaine. Ainsi, la ville intelligente est l’occasion d’intégrer les problématiques sociales, économiques et environnementales de nos villes. C’est une panoplie d’outils qui s’offrent en support à des quartiers plus denses, avec une mobilité accrue et une qualité de vie en hausse. Il en va de même pour la ville «postcarbone», qui requiert l’optimisation de la gestion énergétique notamment grâce aux smartgrids (« réseaux intelligents ») qui utilisent des technologies informatiques de manière à ajuster la production, la distribution, la consommation.

La Ville de Montréal est en pleine définition de sa stratégie “Montréal, ville intelligente et numérique”, qu’elle a choisi d’orienter suivant les axes suivants : Collecter, communiquer, coordonner et collaborer. Afin que le Bureau de la ville intelligente et numérique intègre les enjeux environnementaux et les défis du développement durable, le CRE-Montréal tient à faire émerger la vision de ses membres. Le CRE-Montréal souhaite aussi alimenter ses membres pour qu’ils puissent se positionner et proposer des orientations et actions dans la boîte à idée créée par la ville de Montréal. Des limites ont aussi été abordées telles que la consommation énergétique des infrastructures du web ou l’obsolésence récurente du matériel informatique. À cette étape où l’on tente de définir la ville intelligente, les gens ou la “sociostructure” détermineront la forme de notre intelligence collective. Faisons en sorte que cette intelligence collective se mette au service du développement durable.

Pour consulter les présentations de : 

Jean-François Barsoum, consultant stratégique et chef canadien du groupe-conseil Écologie et innovation pour IBM
Félix Gravel, responsable des campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal
Jimmy Paquet-Cormier, candidat au doctorat en urban planning à McGill et responsable innovation à l'Office de consultation publique de Montréal

Mots-clés :