Reprise des consultations publiques sur les énergies fossiles - Concrétisons le vent de changement vers la carboneutralité de la Métropole

Le 1er février 2016 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) accueille avec optimisme la reprise de la consultation de l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM) sur la réduction des énergies fossiles. Renforcé par les accords de Paris (COP21), le consensus sur la nécessité d’agir ne fait plus débat. Il importe désormais de fixer des cibles ambitieuses dans les secteurs clés et de poser des actions concrètes permettant d’atteindre la carboneutralité.

Un processus qui doit mobiliser les groupes et les citoyens

Le processus particulièrement avant-gardiste mis en place par l’OCPM entre dans une phase permettant désormais aux citoyens de présenter des mémoires et de se faire entendre.

La volonté d’amener la métropole le plus loin possible dans ses ambitions est partagée par un grand nombre d’organisations. Pour preuve, la Déclaration pour un Montréal leader climatique demandant la carboneutralité pour le 400e anniversaire de Montréal est déjà signée par beaucoup d’acteurs de tous les domaines de la société civile montréalaise.

Les transports collectifs et actifs, au cœur des solutions

« Espérons que les groupes et les citoyens soient nombreux à demander des actions prioritaires dans le domaine du transport, qui constitue notre principale dépendance au pétrole » exprime Félix Gravel, responsable campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal.

Parmi celles-ci, voici des axes d’intervention qui devraient être privilégiés :

  • 1. Agrandissement continu du réseau de transports collectifs pour une augmentation de l’offre de service
  • 2. Amélioration des transports actifs, incluant la correction de toutes les intersections dangereuses, l’aménagement de trottoirs là où absents, l’aménagement de liens cyclables au centre-ville et sur les grands axes nord-sud…
  • 3. Application d’une diversité de mesures touchant l’automobile : Implantation de zones à faible émission, «parking cash out», expansion de l’offre de véhicules en libre-service, etc.

Le Maire de Montréal doit recevoir un message fort de la population en matière de lutte aux changements climatiques. C’est LE moment de souligner l’importance et l’urgence d’agir en identifiant des alternatives concrètes à la consommation de pétrole à Montréal.

-30-

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca. Suivez-nous sur Twitter.

Informations :
Aurore Tanier, responsable des communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tel : 514.842.2890 poste 222 ou cell : 438.877.9117