Lutte contre les iniquités territoriales : Le projet ILEAU fait partie des solutions

Montréal, le 18 février 2015 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), sensible à l’équité territoriale, ne peut rester indifférent aux informations dévoilées qui révèlent notamment que l’espérance de vie des résidents de l’Est de Montréal est raccourcie de neuf ans par rapport aux personnes vivant dans l’Ouest de l’île. Pour l’organisme, la qualité du milieu de vie fait partie des réponses pour combler cet écart. Le CRE-Montréal appelle à la mobilisation rapide des décideurs et des entreprises pour verdir, faire disparaître les îlots de chaleur, créer un grand parc et repenser l’aménagement des milieux de vie pour plus de convivialité. Le projet ILEAU qu’il coordonne a pour objectif de participer concrètement à ces efforts collectifs.

L’Est de l’île-de-Montréal est connu pour ses centres d’achat et leurs mers de stationnement, ses parcs industriels très minéralisés, ses grandes artères peu accueillantes pour les piétons et les cyclistes. Plusieurs quartiers sont également enclavés par les infrastructures autoroutières et ferroviaires, ce qui complique notamment l’accès aux espaces verts pour la population.

Dans l’Est, le parc-nature du bois d’Anjou et le golf métropolitain d’Anjou constituent un poumon vert à préserver. Or, le premier n’est toujours pas accessible et le deuxième disparaîtra sous des édifices commerciaux et industriels si rien n’est fait rapidement. Pour Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal, «nous avons une occasion unique de créer un grand parc dans cette partie de l’île pauvre en espaces verts. Un des moyens concrets de réparer l’iniquité territoriale sur l’île de Montréal.»

Pour Emmanuel Rondia, responsable des dossiers Espaces verts, «les secteurs les plus minéralisés sont aussi des secteurs plus défavorisés, les résidents de ces quartiers subissent particulièrement les impacts des îlots de chaleur sur leur santé et ne bénéficient pas d’un milieu agréable. Le déficit nature y est grand.»

Afin d’améliorer le milieu de vie et de travail des citoyens de ces secteurs, le CRE-Montréal coordonne avec plus d’une quarantaine d’organisations locales et régionales une vaste opération de lutte aux îlots de chaleur urbains : le projet ILEAU (www.ileau.ca). Ce projet combine diverses interventions qui touchent aussi bien le verdissement des terrains et des bâtiments que la réalisation d’aménagements facilitant l’accès aux espaces verts et les déplacements actifs. L’ensemble des acteurs, de l’entreprise au citoyen, est invité à poser des gestes concrets : plantations, enlèvement d’asphalte, réaménagement écologique de stationnement, pose de toiture blanche et verte. Les arrondissements ont également un rôle important à jouer entre autres en adoptant des réglementations innovantes et exemplaires dans la lutte aux îlots de chaleur et le verdissement.

Le projet ILEAU représente une occasion d’aménager tout un secteur de façon plus conviviale, où les réseaux de transport actif s’entrecroisent avec les réseaux récréatifs et les corridors de biodiversité.

Par la mise en place de liens végétalisés sur l’ensemble du territoire visé, ILEAU contribue à la création d’une trame verte et bleue active entre la rivière des Prairies et le fleuve Saint-Laurent. Il favorise aussi la biodiversité en milieu urbain et participe aux efforts de la collectivité montréalaise pour augmenter la canopée et lutter contre l’agrile du frêne.

Cette approche concertée à l’échelle d’un territoire élargi favorise la synergie des interventions et contribue à créer un mouvement collectif de transformation du territoire où les citoyens participent à l’amélioration de leur milieu de vie et de travail.

En multipliant les interventions environnementales, nous avons une occasion de réduire les inégalités territoriales et de s’assurer que l’ensemble de la population peut vivre dans un environnement sain.

-30 -

Le projet ILEAU est financé en partie par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec.

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca Suivez-nous sur Twitter.

Renseignements :
Aurore Tanier, responsable des communications et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tél. : (514)842 2890 poste 222 ou cell : (438)877 9117