Forêt urbaine montréalaise : des efforts de plantation encourageants mais une menace de l’agrile plus que jamais présente

Montréal, le 5 avril 2016 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) salue l’augmentation du budget alloué à la lutte contre l’agrile du frêne et la plantation d’arbres. Cependant, l’organisme reste préoccupé par les impacts dévastateurs de l’agrile du frêne. Le CRE-Montréal invite l’ensemble de la collectivité à se mobiliser pour préserver et augmenter la canopée montréalaise.

« D’année en année, on constate une augmentation du nombre d’arbres plantés à la fois sur le domaine public et sur le domaine privé. Il est encourageant de voir que l’arbre n’est plus vu comme une dépense mais plutôt comme un investissement pour l’avenir » de préciser Emmanuel Rondia, responsable des campagnes espaces verts et milieux naturels au CRE-Montréal. « Néanmoins, il reste encore beaucoup à faire et l’agrile nous oblige à mettre les bouchées doubles. »

L’atteinte de l’objectif de planter 300 000 arbres d’ici 2025 ne pourra en effet se faire que par une participation massive de tous les acteurs montréalais, du citoyen au grand propriétaire immobilier en passant par l’administration municipale.

De nombreuses occasions de s’impliquer 

Sur le territoire montréalais, de nombreuses initiatives permettent aux citoyens et aux organisations de participer à ce mouvement collectif de verdissement, via par exemple le programme Un arbre pour mon quartier et les opérations menées par les membres de l’Alliance forêt urbaine dont le CRE-Montréal fait partie.

Dans l’Est de Montréal, le projet ILEAU, coordonné par le CRE-Montréal, contribue à la création d’une trame verte et bleue active de l’Est de Montréal sur un territoire situé dans l’axe de l’autoroute 25. Depuis 2015, grâce au travail concerté d’une quarantaine d’organisations locales et régionales, les citoyens, les entreprises et les institutions sont invitées à poser des gestes concrets sur leur terrain afin de réduire les îlots de chaleur urbains (www.ileau.ca) et d’augmenter la canopée.

Ne pas baisser la garde contre l’agrile du frêne

Toutes ces actions de plantation ne doivent pas masquer les défis qui concernent la protection des arbres existants.

« Il faut poursuivre les efforts de sensibilisation et d’accompagnement des propriétaires privés afin de ralentir les impacts du ravageur et limiter les pertes pour la canopée. Un arbre mature n’a pas le même impact qu’un jeune arbre au niveau de la canopée et de la lutte aux îlots de chaleur urbains. » d’ajouter Emmanuel Rondia.

Dans l’optique d’une action généralisée à l’ensemble du territoire, le CRE-Montréal considère également important que Montréal se dote rapidement d’une stratégie spécifique d’intervention dans les grands parcs tels que le Mont-Royal.

-30-

A propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca

À propos d’ILEAU

Le projet ILEAU (Interventions locales en environnement et aménagement urbain) est une opération d’envergure de lutte aux îlots de chaleur urbains menée dans l’est de Montréal jusqu’en 2017. Coordonné par le CRE-Montréal, le projet est réalisé en étroite collaboration avec nombreux partenaires locaux et régionaux. Il combine des interventions multiples et concertées qui touchent autant le verdissement des terrains et des bâtiments que la réalisation d’aménagements facilitant l’accès aux espaces verts et les déplacements actifs, dans la perspective de tisser une trame verte et bleue active. Pour en savoir plus : www.ileau.ca

Le projet est financé en partie par le Fonds vert dans le cadre du Plan d’action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC) du gouvernement du Québec.

Renseignements :
Aurore Tanier, responsable des communications et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tél. : (514)842 2890 poste 222 ou cell : (438)877 9117