Communiqué - Investissements en transports collectifs dans les budgets fédéral et provincial : Québec à la remorque de la locomotive fédérale

Montréal, le 23 mars 2016 – TRANSIT, l’Alliance pour le financement des transports collectifs, se réjouit des perspectives offertes par le nouveau budget fédéral pour les transports collectifs. L’effort majeur d’Ottawa contraste malheureusement avec le manque de vision de Québec en la matière. TRANSIT invite le gouvernement du Québec à se doter d’un cadre financier ambitieux pour le transport en commun.

Le transport collectif pour relancer l’économie canadienne

TRANSIT ne peut qu’appuyer la vision du gouvernement fédéral qui considère les investissements en transports collectifs comme un outil de relance de l’économie. L’Alliance se réjouit de l’investissement majeur et sans précédent d’Ottawa dans les infrastructures de transports collectifs. Bien que moins ambitieux que ceux annoncés en campagne électorale, les montants alloués sont majeurs pour l’économie canadienne et sont la bougie d’allumage d’un changement profond dans le financement des transports collectifs.

TRANSIT salue les modalités liées à ces investissements, notamment l’admissibilité des projets de maintien des actifs en transport et le financement des projets à la hauteur de 50%, de quoi donner un peu d’air aux municipalités. L’achalandage est maintenant un critère de performance qui conditionne le financement des transports collectifs.

Québec à bord du train ?

Constatant que le fédéral fait un effort majeur pour financer les infrastructures à long terme, TRANSIT se questionne sur le fait que Québec ne donne pas d’indications claires sur la façon dont il compte utiliser ses propres fonds disponibles, en infrastructures et au Fonds vert, pour développer à court terme les transports collectifs. Le budget québécois ne précise en effet toujours pas les cibles, ni une nouvelle politique du transport collectif, dont le renouvèlement est attendu depuis quatre ans.

Alors que les projets majeurs de transports collectifs, dont le maintien des actifs et le développement d’axes prioritaires, sont sur la bonne voie grâce aux annonces du gouvernement fédéral, TRANSIT demande à Québec de donner réponse aux besoins à court terme d’amélioration des services de bus d'ici à la réalisation du prolongement de la ligne bleue à Montréal et du SRB à Québec. En effet, pour atteindre une hausse de l’offre de service de 32% qui soutiendra une croissance de l’achalandage, Québec devra améliorer les services d’autobus, minibus, taxibus, voies réservées, mesures préférentielles, de trains, etc. Les deux tiers du Fonds vert attribués à la réduction des GES en transport doivent donner des résultats.

Vers une révision à long terme du cadre financier du transport en commun

TRANSIT tient également à souligner que les retombées pour le Québec de la deuxième phase d’investissement fédéral, prévue pour 2018, dépendront du niveau d’avancement des projets : il faudra être plus prêts qu’aujourd’hui. Il est plus que jamais essentiel, pour profiter pleinement de l’alignement Québec-Ottawa en matière d’investissements porteurs pour la société, de prendre des mesures ambitieuses de développement des transports collectifs.

TRANSIT rappelle qu’il faudra plusieurs années d’efforts pour sortir le transport en commun de son sous-financement chronique et attend donc avec impatience les détails de la phase 2 du programme fédéral qui doit apporter 48 G$ en infrastructures.

- 30 -

À propos de TRANSIT

Depuis sa création en août 2011, TRANSIT a fait état de plusieurs recommandations pour pallier la crise des transports et aider le gouvernement et les organisations de transports collectifs à atteindre leurs objectifs d’achalandage d’ici 2020, dont le rééquilibrage des investissements en transports (30% aux transports collectifs), multiplier par cinq le financement du développement de l’offre de service en transport collectif via le Fonds vert et l’utilisation du Fonds Chantiers Canada pour financer les projets de transports collectifs au Québec. En savoir plus

Renseignements :
Philippe Cousineau Morin
514-799-1906
info@transitquebec.org

Position: