Adoption du projet de loi 76 sur la gouvernance des transports collectifs | Le CRE-Montréal attend avec impatience le cadre financier et le plan métropolitain de mobilité durable

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), satisfait de voir la révision de la gouvernance métropolitaine du transport enfin réalisée, demande maintenant au gouvernement du Québec de dévoiler le cadre financier du développement du transport collectif ainsi que la planification métropolitaine en mobilité durable.

« La révision des pouvoirs est salutaire, mais celle-ci n’est pas une fin en soi. Il faut maintenant un cadre financier pour le développement du transport collectif, car il est fondamental pour offrir un meilleur service à la population. » Affirme Félix Gravel, Responsable campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal.

Au niveau métropolitain, cette nouvelle structure qui vise à mieux coordonner la planification et le développement du service nous rappelle que le Plan métropolitain de mobilité durable (PMMD) se fait toujours attendre.

« Quel est le plan de match ? C’est la question qui se pose à la suite de la révision des pouvoirs dans la métropole» ajoute Félix Gravel. La transition prendra du temps et les acteurs en transport et en aménagement attendent toujours la vision du Ministère des Transports, de la mobilité durable et de l’électrification des transports (MTMDET). Le CRE-Montréal, comme bien d’autres organismes, est impatient de voir comment le changement de nom du ministère va se matérialiser, en commençant par le dévoilement des orientations métropolitaines qui permettront de viser la durabilité. 

-30-

Renseignements :
Félix Gravel
T.: 514-549 -5405
fgravel@cremtl.qc.ca

Position: