Scénario retenu pour la rue Sainte-Catherine Ouest : Il faut étendre le modèle de la section promenade urbaine

Mercredi 13 mai 2015-  Avec le modèle qui sera appliqué pour la portion de la rue Sainte-Catherine dédiée à la promenade urbaine, l’Alliance pour un nouveau partage de la rue Sainte-Catherine considère que la Ville est sur la bonne voie et doit appliquer cette formule sur sa pleine longueur. La porte est ouverte pour faire disparaître le stationnement sur la rue, ce qui est la clé essentielle d’un réaménagement de qualité sur l’ensemble de la largeur de la rue.

L’Alliance souligne les efforts mais, malgré le constat que Sainte-Catherine est une «véritable autoroute piétonne», la juste part aux marcheurs n’est pas encore faite. La conservation des places de stationnement sur la rue empêchera d’élargir suffisamment les trottoirs bondés. Un peu plus de place est accordée aux piétons mais pas assez pour effectuer des aménagements permanents de qualité et permettre l’animation de la rue sur sa pleine longueur en tout temps.

Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes : déjà 80% des usagers de la rue y viennent en transports collectifs et actifs, pourtant dans le scénario retenu on sera encore loin d’accorder 80% de l’espace de la rue à ces modes de transport.

Une rue à deux vitesses

La modularité de certains stationnements n’est pas une innovation puisque le concept existe déjà entre les rues De Bleury et Saint-Dominique, tout juste à l’est du projet Sainte-Catherine. Or, dans ce tronçon, l’espace modulable se traduit par un aménagement restreint de la rue et un dynamisme variable.

Les aménagements temporaires sont privilégiés une grande partie du temps avec une place prédominante aux véhicules stationnés. Ainsi, la rue conservera ses deux facettes : La festive avec ses moments piétonniers et la motorisée avec une majorité de sa largeur dédiée aux véhicules (en déplacement et stationnés).

Pourtant, la rue Sainte-Catherine est active toute l’année, même quand la température descend ou qu’elle tarde à monter. Il faut donc lui donner l’occasion de s’animer en tout temps et d’être la plus conviviale possible pour les piétons qui la parcourent.

L’Alliance salue la volonté d’innover en matière de trottoirs chauffants et y voit une autre bonne raison d’élargir davantage l’espace dédié aux piétons. La zone 30km/h constitue quant à elle un effort vers le concept de rue partagée qui permettra une meilleure cohabitation piéton, vélo, auto.

L’Alliance est convaincue que pour avoir la Sainte-Cath’ tant souhaitée, une promenade magistrale qui attire et retient toute au long de l’année ses usagers, la décision incontournable est de donner beaucoup plus d’espaces aux piétons en tout temps. Il est possible encore d’améliorer le concept, en étendant la partie dédiée à la promenade urbaine. La ballade sur Sainte-Catherine fait bien plus que 300m !

-30-

À propos

Alliance pour un nouveau partage de la rue Sainte-Catherine
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, Vélo Québec  et Vivre en ville s’unissent pour nourrir la démarche de consultation « Sainte-Catherine Ouest s’ouvre à vos idées » avec des propositions rassemblées sur un blogue ouvert au public et aux décideurs. En exprimant leur vision d’avenir pour Sainte-Catherine, les groupes espèrent une piétonisation audacieuse et visionnaire pour l’une des rues les plus emblématiques du dynamisme social et économique montréalais.
http://poursaintecatherine.wordpress.com/

CRE-Montréal
Le Conseil régional de l’environnement de Montréal est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. www.cremtl.qc.ca

CEUM
Le Centre d’écologie urbaine de Montréal développe et propose des pratiques et des politiques urbaines pour contribuer à créer des villes écologiques, démocratiques et en santé.www.ecologieurbaine.net

Vélo Québec
Vélo Québec, un organisme à but non lucratif, rassemble la communauté cycliste québécoise depuis 1967. Sa mission : promouvoir le vélo pour tous à des fins de transport, de loisir et de tourisme. Son expertise est reconnue au Canada et à travers la communauté cycliste internationale. www.velo.qc.ca

Vivre en Ville
Organisation d’intérêt public, Vivre en Ville contribue, partout au Québec, au développement de collectivités viables, œuvrant tant à l’échelle du bâtiment qu’à celles de la rue, du quartier et de l’agglomération. Par ses actions, Vivre en Ville stimule l’innovation et accompagne les décideurs, les professionnels et les citoyens dans le développement de milieux de vie de qualité, prospères et favorables au bien-être de chacun, dans la recherche de l’intérêt collectif et le respect de la capacité des écosystèmes. www.vivreenville.org

Renseignements :
Aurore Tanier, Responsable communications et événements, CRE-Montréal
T : 514-842-2890 poste 222 ou cell : 438.877.9117
@ : atanier@cremtl.qc.ca