Le CRE-Montréal salue l’annonce d’investissements majeurs pour la forêt urbaine montréalaise, mais s’inquiète de la progression de l’agrile

Montréal, le 23 février 2015 – Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) se réjouit de l’augmentation des investissements de la Ville de Montréal pour la forêt urbaine. Les montants annoncés répondent à la recommandation de la Commission sur le Plan d’action canopée d'allouer 7 M $ par an pour les plantations sur le domaine public.

L’atteinte de l’objectif du Plan d’action canopée, qui vise la plantation de 300 000 arbres d’ici 2025, passe par la mobilisation de l’ensemble de la collectivité. Citoyens, entreprises, institutions, nous avons tous un rôle à jouer dans cet effort collectif.

Agrile du frêne, urgence d’agir

Le CRE-Montréal s’inquiète de la progression constante de l’agrile du frêne sur le territoire. Présent dans 18 des 19 arrondissements, l’insecte ravageur a également été détecté dans le parc du Mont-Royal, qui compte près de 27 000 frênes.

Pour Emmanuel Rondia, responsable campagnes Espaces verts et milieux naturels au CRE-Montréal, « l’agrile ne connaissant pas de frontières, il est urgent de mettre en place des mécanismes pour assurer une intervention sur le domaine privé en cohérence avec les actions sur le domaine public. »

La Stratégie métropolitaine de lutte contre l’agrile du frêne de la Communauté métropolitaine de Montréal prévoyait l’adoption, d’ici décembre 2014, par chacune des municipalités d’un plan local de lutte intégrant entre autres des mesures pour le domaine privé. La Ville de Montréal doit se doter d'une approche concertée et de mesures uniformes à l'ensemble du territoire afin de ralentir la progression du ravageur.

L’arbre, un élément essentiel dans une ville en santé

Montréal ne peut se permettre de perdre tous les bénéfices apportés par ces « habitants naturels ». Il en va du paysage montréalais, de la qualité du milieu de vie et de la préservation des multiples bienfaits que tous ces arbres procurent à la population montréalaise.

« Il faut changer les perceptions associées à l’arbre. L’arbre n’est pas une dépense, mais un investissement pour l’avenir », d’ajouter Emmanuel Rondia.

-30-

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca

Informations :

Aurore Tanier, chargée de communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tel : 514.842.2890 poste 222 ou cell : 438.877.9117