Faire face aux changements climatiques Le CRE-Montréal dévoile une brochure de sensibilisation

Montréal, le 8 décembre 2014 - Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) dévoile la brochure « Faire face aux changements climatiques à Montréal ». Tirée d’une série de seize brochures, une par région, et réalisée par le Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement (RNCREQ), elle vise à sensibiliser et interpeller les décideurs sur le rôle qu’ils ont à jouer pour mieux gérer les risques climatiques.

Aujourd’hui, 97 % des scientifiques de la planète s’accordent pour dire qu’il y a bel et bien un réchauffement climatique et que ce phénomène est issu des activités humaines. Afin d’atténuer ces changements, il est primordial de continuer de poser des actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Par ailleurs, il est désormais indispensable de faire face aux impacts de ces changements qui affectent ou affecteront nos écosystèmes, notre santé, nos infrastructures et notre économie.

« Il faut agir dès maintenant pour préparer nos milieux de vie, explique Coralie Deny, directrice générale du CRE-Montréal. Alors que la réduction des émissions de GES est un enjeu planétaire, l’adaptation relève beaucoup d’une appropriation à l’échelle locale et régionale. » Les décideurs et les gestionnaires, tant dans le secteur public que privé, sont directement concernés par cette réalité. « Les décideurs ont la responsabilité de mettre à profit leurs compétences et leur capacité d’action pour répondre concrètement aux impacts des changements climatiques », ajoute Mme Coralie Deny.

Les secteurs vulnérables à Montréal

En raison des caractéristiques géographiques et socioéconomiques de Montréal, certains impacts des changements climatiques seront exacerbés et certains secteurs seront plus touchés que d’autres. Les secteurs les plus vulnérables de la région sont entre autres les infrastructures telles que les prises d’eau potable et les égouts pluviaux, et notamment la santé publique en lien avec les îlots de chaleur et la pollution atmosphérique.

Les impacts se font d’ailleurs déjà ressentir. En 2010, par exemple, la chaleur a causé la mort d’une centaine de personnes dans la grande région de Montréal, surtout au sein de la population la plus vulnérable : personnes âgées, enfants, malades, etc. Ainsi, l’augmentation des épisodes de chaleur intense et de pollution laissent présager une augmentation des décès dans les années à venir si aucun changement n’est apporté.

A noter que pour s’assurer de réduire nos impacts sur les changements climatiques, il est urgent d’agir davantage dans les domaines des transports des personnes et des marchandises, ou encore au niveau de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Le projet a été réalisé en collaboration avec Ouranos et grâce au soutien financier du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MDDELCC) et de Desjardins.

-30 -

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca ou suivez-nous sur Twitter.

Informations :
Aurore Tanier, chargée de communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tel : 514.842.2890 poste 222 ou cell : 438.877.9117