Consultation « Sainte-Catherine Ouest s’ouvre à vos idées », le CRE-Montréal y voit l’occasion d’intégrer les principes de mobilité et d’aménagement durables

Montréal, le 10 juin 2014 – Le conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) salue l’initiative amorcée aujourd’hui par la ville de Montréal concernant la démarche de consultation «Sainte-Catherine Ouest s’ouvre à vos idées». L’organisme y voit une belle occasion de réfléchir collectivement sur le réaménagement de cette rue commerciale importante pour la métropole, dans une perspective de mobilité et d’aménagements durables.

Pour le CRE-Montréal, repenser et reconstruire Sainte-Catherine doit se faire sur la base des principes qui construisent la ville de l’avenir, ce qui signifie beaucoup plus de place pour le piéton et le cycliste dans un environnement convivial et sécuritaire. Cela veut dire conséquemment une révision à la baisse de la place de la voiture dans cette rue.

L’espace public n’étant pas extensible, il faudra faire des choix d’aménagement. Actuellement, l’étroitesse des trottoirs et l’achalandage de la rue, par les voitures en circulation et stationnées, traduit clairement une tendance lourde en faveur de l’automobile. Les grandes villes, quand elles ne l’ont pas déjà fait, sont en train d’inverser cette tendance. Le CRE-Montréal souhaite que Montréal suive cette voie et fasse de Sainte-Catherine un exemple.

Les cas exemplaires et les outils foisonnent. C’est donc le bon moment de les faire ressortir : une meilleure gestion du stationnement et la piétonisation en font partie.

Cette démarche représente donc le moment et le cas tout choisit pour étudier puis appliquer les outils disponibles pour optimiser le stationnement, pour mieux valoriser les transports actifs et collectifs, et pour choisir entre les différentes formes de piétonnisation : saisonnière; ouverte aux transports collectifs et aux vélos en une voie de circulation unique; entièrement piétonne mais munie de bollards rétractables permettant la livraison de nuit et l’accès aux véhicules d’urgence; etc.

« Les centres-villes qui fonctionnent le mieux sont ceux qui ont changé l’aménagement en diminuant fortement voire en retirant les stationnements de surface, en verdissant et en encourageant la déambulation dans des espaces sans voiture. » indique Félix Gravel, responsable des campagnes transport, GES et aménagement du territoire au CRE-Montréal.

Au regard de ce qui se passe ailleurs dans le monde, il s’agit donc d’une opportunité de renforcement du centre-ville de Montréal. La principale artère commerciale de la métropole doit permettre aux piétons, qu’ils soient touristes, consommateurs ou simple flâneurs de se déplacer dans le meilleur environnement possible, soit sécuritaire et agréable donc moins pollué et moins bruyant. « Tout le monde en sortira gagnant, travailleurs, commerçants et usagers. Le CRE-Montréal compte donc participer activement à cette démarche de consultation de la Ville de Montréal » conclut Félix Gravel.

Tout au long des consultations, le CRE-Montréal continuera d’alimenter le débat public et de collaborer pour que les aménagements répondent aux besoins d’une ville attractive, durable et à échelle humaine.

Pour consulter le Guide sur le stationnement

-30-

À propos du CRE-Montréal

Le Conseil régional de l’environnement de Montréal, l'instance régionale en environnement, est un organisme à but non lucratif indépendant, consacré à la protection de l’environnement et à la promotion du développement durable sur l’île de Montréal. Par le regroupement et la concertation de ses membres, par ses activités de sensibilisation, de représentation publique et ses différents projets-action, il contribue à l’amélioration de la qualité des milieux de vie et de l’équité sociale sur l’île de Montréal. Pour en savoir plus : www.cremtl.qc.ca Suivez-nous sur Twitter.

Informations :
Aurore Tanier, chargée de communication et événements, CRE-Montréal
atanier@cremtl.qc.ca  
Tel : poste 222 ou cell : 438.877.9117