Projet de Trame verte et bleue de la CMM

Le Mouvement Ceinture Verte demande à Québec d’exiger que les schémas d’aménagement des 14 MRC de la CMM comprennent un Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels

MONTRÉAL, le 23 janvier 2013 – Le Mouvement Ceinture Verte accueille favorablement l’annonce faite aujourd’hui par le ministre Jean-François Lisée sur la Trame verte et bleue de la Communauté Métropolitaine de Montréal (CMM), dans le cadre du Plan métropolitain d'aménagement et de développement (PMAD). Le Mouvement Ceinture Verte se réjouit que le gouvernement soutienne ce projet mobilisateur pour l’ensemble de la CMM, inscrit dans le PMAD, mais insiste sur le fait que ce geste doit rapidement être suivi par d’autres mesures. Le Mouvement demande donc que Québec exige des 14 MRC comprises dans le territoire de la CMM, qu’elles incluent dans leur schéma d’aménagement un Plan de conservation et de mise en valeur des milieux naturels arrimé avec les Plans de développement de zone agricole (PDZA), et que ce plan soit adopté suite à une démarche de concertation avec les acteurs de l’agriculture, de la conservation et de l’aménagement du territoire.

« Pour que la ceinture verte se concrétise sur le terrain, tous les paliers gouvernementaux doivent agir en ce sens. À court terme, cela doit se refléter clairement dans les schémas d’aménagement qui vont être adoptés au cours de la prochaine année par les 14 MRC » d’expliquer Coralie Deny, directrice générale du Conseil régional de l’environnement de Montréal. « Sans cela, la ceinture verte risque de ne pas remplir sa promesse de mettre un terme à l’érosion des milieux naturels dans la région ».

Le Mouvement Ceinture Verte rappelle que la région écologique du grand Montréal contient les écosystèmes les plus riches et la plus forte concentration d’espèces menacées de la province. La protection de ces écosystèmes exige donc que chaque MRC se dote d’un plan de conservation robuste au sein de leur schéma d’aménagement et que ce dernier soit harmonisé avec celui des autres MRC de la CMM.

« Pour faire du PMAD un véritable succès à l’échelle du territoire de la CMM, il est essentiel que chaque MRC inscrive précisément sa volonté de protéger, de conserver et de mettre en valeur un minimum de 17% de milieux naturels dans son schéma d’aménagement », affirme Guy Garand, directeur général du Conseil régional de l’environnement de Laval.

Le Mouvement Ceinture Verte considère que l’étape d’élaboration des schémas d’aménagement qui est en cours est cruciale et qu’il est impensable de faire l’économie de consultations publiques sur ce document qui découle directement du PMAD. « La création d’une Ceinture et trame verte et bleue pour le Grand Montréal est un projet mobilisateur qui doit réunir plusieurs acteurs, tant de la société civile que des dirigeants politiques. Il est donc impératif qu’un exercice de réelle participation publique ait lieu dans chacune des MRC sur les plans d’aménagement » de mentionner Karel Mayrand, directeur général pour le Québec de la Fondation David Suzuki.

Le Mouvement Ceinture Verte rappelle que ce qui doit s’appliquer pour les 14 MRC de la CMM doit l’être pour 21 autres MRC qui sont comprises dans le territoire visé par le Mouvement pour la ceinture verte de la grande région de Montréal.

À Propos du Mouvement Ceinture Verte

Le Mouvement Ceinture Verte est une coalition, mise en place à l’automne 2012, demandant la création d’une trame verte et bleue pour le grand Montréal permettant de créer un réseau dynamique de milieux naturels et agricoles protégés, et de maintenir la biodiversité en plus de pallier à la perte de contact des citoyens avec la nature.Site internet : www.ceintureverte.org

- 30 -

Renseignements :
Aurore Tanier, Conseil régional de l’environnement de Montréal
Tél. : 514-842-2890 poste 222 et cell. (438) 877-9117
Se désinscrire de la liste