Dévoilement du nouveau plan de transport de la ville de Montréal

Montréal, le 17 mai 2007- Le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE) appuie avec enthousiasme le Plan de transport rendu public par la Ville de Montréal ce matin. Le CRE salue particulièrement les priorités accordées par ce plan aux modes de transport verts tels que le transport en commun, le vélo et la marche. Pour la première fois, selon le Conseil, Montréal prend ses distances à l’égard de l’omniprésence de l’automobile en ville et inscrit cette nouvelle orientation dans la perspective de l’atteinte des objectifs de Kyoto en matière de réduction des gaz à effet de serre.

Le Conseil participera aux consultations publiques annoncées en insistant particulièrement sur les mesures du plan qui peuvent , à très court terme, être déjà mises en œuvre par la Ville, et ce, indépendamment de l’attitude des autres paliers de gouvernement : voies cyclables, voies dédiées au transport en commun, mesures d’apaisement de la circulation, limitation du trafic de transit, etc. D’ailleurs, pour le CRE, c’est la rapidité avec laquelle la Ville traduira dans les faits ses intentions qui permettront de juger de sa détermination réelle à aller de l’avant. Le CRE souhaite également que la Ville prenne des engagements beaucoup plus fermes en matière de réduction du nombre de places de stationnement de longue durée au centre-ville.

Le CRE favorise également l’introduction du péage sur les ponts comme mode le plus efficace pour atteindre à la fois les objectifs de financement du plan de transport et d’autre part la réduction du nombre d’automobiles aux heures de pointe. Pour éviter toutefois que le débat ne se transforme en une lutte stérile entre Montréalais et banlieusards, le CRE propose que les 250 millions perçus annuellement puissent être répartis entre les villes de Montréal, celles de la rive-nord et de la rive-sud pour développer le réseau de transport public sur tout le territoire de la CMM. Enfin le CRE demande à Québec de revenir sur sa décision de prolonger l’autoroute 25, décision en contradiction avec les orientations du plan de la Ville.

-30-

Pour information :
Robert Perreault 514 842-2890 poste 222

Position: