Une douzaine d'organismes forment une coalition pour demander la sauvegarde et la consolidation du parc de la Cité-du-Havre

Montréal, le 8 novembre 2001- En raison des risques de développement immobilier qui planent sur le site de la pointe de la Cité-du-Havre, le Conseil régional de l?environnement de Montréal (CRE-Montréal) ainsi que onze autres organismes, Héritage Montréal, le Conseil des monuments et sites du Québec, la Faculté de l'aménagement (Université de Montréal), l'École de design (Université du Québec à Montréal), l'École d'architecture (Université McGill), la Fondation Daniel-Langlois, l'Association des résidants du Vieux-Montréal, Docomomo Québec, la Zone d'intervention prioritaire (ZIP) Ville-Marie, le Musée Stewart au Fort de l'Île-Sainte-Hélène et le Comité des résidants de la Cité-du-Havre, ont formé une coalition pour demander au ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Canada, M. Alfonso Gagliano, de garantir la préservation et la consolidation de cet exceptionnel espace vert riverain.

La coalition a déjà reçu l'appui du conseiller municipal de Ville-Marie et a demandé au maire de la ville de Montréal son soutien dans ce dossier.
Le terrain en question, qui est compris entre le complexe immobilier Habitat 67 et l'actuel parc de la Cité-du-Havre, appartient à la Société immobilière du Canada (SIC) relevant du ministère de M. Gagliano. Or, la SIC serait actuellement en phase de négociation, possiblement avec la branche immobilière de la Caisse de dépôt et placement du Québec, la CADIM, dont l'objectif serait de développer des tours d'habitations élevées sur le site.

Cette fenêtre sur le fleuve, tant pour les promeneurs qui fréquentent le parc de la Cité-du-Havre que pour ceux qui circulent le long du port du Montréal, se verrait fortement menacée par un tel projet. De plus, la construction de bâtiments à côté d'Habitat 67 altérerait la silhouette de cet édifice, dont le caractère architectural unique lui confère une reconnaissance internationale et fait référence à Expo 67.
Le site prévu pour développement présente déjà un potentiel d'aménagement paysager intéressant. Le verser au parc adjacent contribuerait d'emblée à enrichir Montréal en espace vert propice aux activités de loisir.

Selon le porte-parole du Regroupement pour la sauvegarde du parc de la Cité-du-Havre, M. Robert Perreault, « les fenêtres sur le fleuve sont rares à Montréal, alors il faut empêcher que soient fermées celles qui existent ». Les organismes demandent donc la garantie de la préservation du parc et sa consolidation en lui ajoutant le terrain attenant.

-30-

Source : CRE-Montréal - Coralie Deny (514) 842-2890
              CRE-Montréal - Robert Perreault (514) 842-2890

Mots-clés: