Traverser les voies ferrées, un enjeu d’aménagement et de transport

Le Conseil régional de l’environnement et le Collectif pour des passages à niveau considèrent que le ministre des Transports fédéral, Marc Garneau, doit prendre en compte dans ce dossier les besoins importants de liens inter quartiers et de déplacements à pied et à vélo en milieu urbain. 

Pareils passages existent partout, y compris à Montréal. On connaît les passages automobiles avec barrières et feux clignotants et sonnants, où les piétons peuvent se faufiler comme ils veulent, mais il y a surtout l’exemple des passages sécuritaires de Boucherville où, sur une voie du CN, des barrières alimentées par panneaux solaires se ferment automatiquement quand un train arrive.

Nous comptons poursuivre nos démarches auprès des décideurs pour trouver des solutions aux frontières urbaines, notamment dans le cadre de notre projet ILEAU et de notre implication au sein de Piétons Québec. En favorisant le transport actif, l’ajout de passages à niveau en ville apporterait sans aucun doute une pierre à l’édifice de la mobilité durable.

Le Conseil régional de l’environnement et le collectif pour des passages à niveau lancent un dernier appel aux citoyens qui désirent plus de passages à niveau sur les voies ferrées pour signer la pétition qui sera close le 14 décembre 2017.

Retombée: Dominic Brassard Le 15:18 Radio-Canada 

Google plus LinkedIn Twitter print