La coulée Grou, un des derniers cours d’eau à ciel ouvert dans l’est de l’île de Montréal

La coulée Grou, l’un des derniers cours d’eau à ciel ouvert présent sur l’île de Montréal, est située à l’extrémité nord-est dans l’arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles. Elle est incluse dans la trame verte et bleue de l’Est et agit à titre de corridor reliant les pôles écologiques du parc-nature de la Pointe-aux-Prairies ainsi que des îles Haynes et Bonfoin.

Au fil des décennies, la coulée Grou a été sévèrement dégradée par les développements résidentiels, industriels et routiers à proximité. À ceci s’ajoutent la présence de ponceaux mal installés et la séparation du marais de tête du reste du ruisseau par la construction de la rue Sherbrooke. Ces interventions ont contribué à la diminution de son apport en eau, causant parfois même l’assèchement de son lit en période estivale. En outre, de nombreuses espèces exotiques envahissantes (nerprun cathartique, nerprun bourdaine, roseau commun, butome à ombelle et renouée du Japon) menacent l’écosystème de ce milieu déjà fragilisé par les activités anthropiques.

Malgré tout, la coulée Grou demeure un véritable réservoir de biodiversité en milieu urbain. Ses milieux naturels diversifiés (bois jeunes, marécages, marais, ruisseaux, friches et prairies) offrent des aires d’alimentation et de reproduction pour les 152 espèces végétales, 45 espèces aviaires et 25 espèces ichtyennes recensées. Des populations d’espèces fauniques et floristiques menacées y sont présentes et ce milieu pourrait représenter un habitat potentiel pour de nombreuses autres espèces ayant été aperçues à proximité. Finalement, l’aménagement et la mise en valeur de la coulée Grou permettraient le développement d’activités de loisirs dans un territoire carencé en milieux naturels. Il est temps d’agir concrètement en ce sens.

 

Google plus LinkedIn Twitter print