Un autre espace vert menacé sur l’île-de-Montréal

Le golf municipal de Dorval est situé à l’extrémité sud-ouest de l’aéroport de Montréal. Il constitue une zone tampon entre l’aéroport et les résidences. En 2015, Aéroports de Montréal a choisi de ne pas renouveler le bail avec la ville de Dorval. L’organisation prévoit construire plusieurs bâtiments sur cet espace vert de 12 ha. Les citoyens et groupes environnementaux se mobilisent afin d’empêcher ce projet. Une pétition a recueilli plus de 18 000 signatures à ce jour.

Avant de détruire l’espace vert que constitue le golf, d’autres alternatives devraient être privilégiés afin de permettre la conservation de la zone tampon que représente le golf. L’aéroport de Montréal occupe un terrain immense avec de nombreux stationnements de surface. La construction de stationnements étagés pourrait réduire considérablement l’espace au sol occupé par les véhicules, libérant ainsi du terrain afin d’intégrer de nouveaux bâtiments. Une densification du bâti pour une préservation des espaces verts. ADM, qui intègre des pratiques de développement durable depuis plusieurs années, doit aussi le faire au niveau de l’aménagement de son territoire. Ce dossier leur permettrait de le faire.

Google plus LinkedIn Twitter print