Rapport sur la biodiversité à Pierrefonds : des espèces à statut précaire recensées en plus grand nombre que prévu

La Fondation David Suzuki publiait aujourd’hui un rapport scientifique qui démontre que le secteur de 185 hectares à Pierrefonds/L’Anse-à-l’Orme, actuellement visé par un grand projet immobilier, abrite plusieurs espèces animales et végétales se classant dans l’une ou l’autre des catégories à statut précaire selon la Loi fédérale sur les espèces en péril. Bien que ce constat était prévisible, sa grande ampleur est pour sa part surprenante.

Le territoire en jeu est presque aussi grand que le parc du Mont-Royal. Sa protection apporterait de grands bénéfices au niveau de la biodiversité, aiderait l’agglomération dans l’atteinte de ses 10 % d’aires protégées et offrirait à la population un parc de grande envergure.

 

Google plus LinkedIn Twitter print