Politique de stationnement d’agglomération : point de vue du CRE-Montréal

La Commission d’agglomération sur la politique de stationnement a transmis ses recommandations, qui vont dans le sens de plusieurs demandes qu’avait formulées le CRE-Montréal. La Commission recommande par exemple de mieux faire respecter l’interdiction de stationner aux 5 mètres d’une intersection et de faciliter la promotion de la mobilité durable, telle que lors du PARK(ing) Day Montréal.

La question en suspens reste à savoir si cette politique de stationnement réussira à endiguer la croissance exponentielle du nombre d’automobiles en ville, première cause de la rareté du stationnement mais aussi de la congestion et de la pollution atmosphérique. Pour ce faire, les alternatives à l’automobile solo que sont le transport collectif, le covoiturage et le vélo doivent être déployées encore davantage. Souhaitons notamment que les véhicules en libre-service obtiennent un plus grand nombre de vignettes et que les objectifs d'électrification ne freinent pas ce mode de transport fort utile à la réduction des GES et à la réduction de la dépendance à l’auto solo.

Google plus LinkedIn Twitter print