Mémoire du CREGÎM dans le cadre de l’ÉES sur les hydrocarbures

Le Conseil régional de l’environnement de Gaspésie et des îles de la Madeleine (CREGÎM) a déposé son mémoire au Ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles (MERN) dans le cadre de l’évaluation environnementale stratégique (ÉES) de la filière des hydrocarbures : des constats pessimistes quant à la cohérence, la sécurité et la rentabilité d’une filière des hydrocarbures au Québec.

Outre le processus de consultation qui a été effectué dans un empressement incompréhensible alors que le tiers des études n’étaient pas encore disponibles, le mémoire relève une multitude de faits qui démontrent que la filière pétrolière a été développée malgré des connaissances déficientes du territoire. Le fait que la Gaspésie n’a jamais fait l’objet d’une évaluation ou d’une analyse spécifique, comme c’est le cas pour Anticosti, soulève donc une incompréhension légitime. Au fil des études, on apprend notamment qu’il est impossible de déterminer si les aquifères et cours d’eau de la Gaspésie sont assez productifs pour permettre une exploitation d’hydrocarbures. Par ailleurs, plusieurs impacts potentiels d’une exploitation sur Anticosti ne sont pas évalués pour la Gaspésie alors qu’ils y seraient certainement très similaires.  

Cliquez ici pour consulter le mémoire complet.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print