Environnements favorables aux piétons : les villes sont en pleine mutation

Les villes accordant une plus grande place aux piétons sont de plus en plus nombreuses, car les avantages de cette approche sont multiples, révèle un volumineux rapport britannique.

Fruit du travail d’une équipe de recherche composée de planificateurs, d’urbanistes et d’ingénieurs, ce rapport étoffé permet de constater que l’ère de la voiture automobile privée est maintenant sur son déclin. Si au siècle dernier, l’automobile était au centre des décisions du développement urbain, aujourd’hui, dans les villes modèles, c’est le piéton qui prend le pas sur la voiture.  

Ce rapport a donc pour but de répondre à la question suivante : comment rendre favorables à la marche des villes qui ont été entièrement construites pour les voitures, et comment justifier d’en faire une priorité ? (source: Veille action pour de saines habitudes de vie).

Montréal n’échappe pas à ce changement souhaité par un nombre toujours grandissant et mis en pratique de plus en plus. La métropole du Québec peut encore faire mieux pour notamment généraliser et systématiser les bonnes pratiques.

Position: 
Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print