Protection des trois grandes îles : les trois grands partenaires doivent harmoniser leur stratégie

Alors que la ville de Laval s’est dite prête à investir au niveau de la conservation et de la mise en valeur des trois grandes îles, l’organisme Sauvons nos trois grandes îles demande au gouvernement, à la CMM et à la ville de Laval de travailler en partenariat, de s’entendre sur le zonage à privilégier et d’assurer aux îles une protection perpétuelle inaliénable au moyen du cadre juridique adéquat. En effet, il reste à peine un peu plus d’un an avant le terme de la mise en réserve, laquelle n’est pas renouvelable. Pour la protection des îles, 2015 sera donc l’année de la dernière chance.

Avec environ 1 % d’aires protégées (alors que l’objectif du PMAD est de 17 %) sur son territoire, Laval ne peut se permettre de perdre ce joyau écologique que constitue les trois grandes îles. La protection des 200 ha de ce territoire riche en biodiversité constituerait un geste concret de l’administration en faveur des milieux naturels.

Un futur parc, entre vert et bleu, à cet endroit bénéficierait non seulement aux Lavallois mais aussi aux Montréalais qui souhaiteraient découvrir la nature en dehors de leur île, mais pas trop loin.  

Google plus LinkedIn Twitter print