Nouveau règlement sur le chauffage au bois : un pas dans la bonne direction

Le CRE-Montréal a salué cet été l’adoption du nouveau règlement de la Ville de Montréal sur le chauffage au bois qui prévoit entre autres :

  • d’interdire toute utilisation d'appareils durant les avertissements de smog, et ce, dès l'adoption du règlement.
  • d’obliger les propriétaires d'appareils ou foyers permettant l'utilisation d'un combustible solide à le déclarer à la Ville de Montréal, au cours des 120 jours suivant l'adoption du règlement.
  • d’interdire, dès le 1er octobre 2018, l'utilisation d'appareils ou foyers permettant l'utilisation d'un combustible solide sauf s'il a fait l'objet d'une certification confirmant qu'il n'émet pas plus de 2,5 g/h de particules fines dans l'atmosphère.
  • d’autoriser l'utilisation exceptionnelle d'appareils ou foyers permettant l'utilisation d'un combustible solide lors de pannes d'électricité d'une durée de plus de trois heures.

Notre organisme, qui suit le dossier depuis plus d’une décennie, attendait l’adoption de ce deuxième règlement avec impatience. Le premier permettait d’empêcher d'aggraver la situation en interdisant l’installation de poêles polluants mais il n’agissait pas sur les appareils existants, et de ce fait, sur la pollution atmosphérique causée par les particules fines émises par ces appareils. C’est chose faite pour Montréal. Souhaitons que les villes liées emboîtent le pas; il en va de la santé publique. Il faut aussi continuer à informer la population sur cette problématique pour une bonne compréhension de cette décision municipale et de l’importance du geste citoyen demandé.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print