COP21 - Réduction des GES au Québec: une cible qui doit être accompagnée d’un plan crédible selon Greenpeace

À la suite de l’annonce de l’adoption par le gouvernement du Québec d’une cible de réduction d’émissions de gaz à effet de serre (GES) de 37,5 % sous le niveau de 1990 en 2030, le responsable de la campagne Climat-Énergie de Greenpeace, Patrick Bonin, présentement à Paris pour la COP21, a souligné que la cible du Québec est relativement ambitieuse, mais elle reste en deçà de ce que la science exige et de ce que l’Europe et la Californie ont adopté, soit une cible de -40% en 2030. Le choix d’une cible est une étape importante et doit aussi être rapidement suivi par l’adoption d’un plan crédible pour l’atteindre. Le Québec devra prendre les bouchées doubles pour réduire sa consommation de pétrole et de gaz s’il souhaite atteindre ses objectifs à court terme et être sur une trajectoire qui lui permettra d’atteindre la cible de réduction de 80 à 95% qu’il s’est fixée pour 2050.

Mots-clés: 
Google plus LinkedIn Twitter print